L’avenir de l’e-sport et la diffusion télévisée

2 années fabien

Qui ne connaît pas la vieille rengaine entre la télévision et le sport ? Depuis longtemps, ce duo est loin d’être la paire gagnante. Mais actuellement les choses changent, le monde bouge. Une place de plus en plus importante est offerte à l’e-sport. Pourtant, cette nouvelle tendance est encore en mal d’identité, vis-à-vis du milieu audiovisuel. Mais la croissance de l’engouement du public devrait-elle changer la donne ?

Des premiers pas significatifs

C’est en 2015 que le grand public a prises connaissances de l’e-sport, grâce à une diffusion télévisée. C’est la chaîne TNT qui est à glorifier pour cela, grâce à sa retransmission de la finale de la Coupe du Monde ESWC FIFA 16. Plus tard, d’autres chaînes anglaises ont suivi le mouvement. Et pour le plus grand plaisir de l’initiateur du mouvement, l’audimat a atteint les 36 millions de spectateurs lors de la diffusion du Championnat du Monde de League of Legends. Cette audience en surcroît, doit particulièrement son apogée au développement des jeux vidéo mobile. En effet, ces derniers représentent actuellement une part de marché considérable et aident à la vulgarisation du concept d’e-sport. Si auparavant, les personnes initiées étaient les seuls intéressés par ce concept, aujourd’hui on peut voir des profils plus variés.

Et la suite ?

Il est vrai que ces jeux mobilisent les joueurs pour une longue durée, mais aujourd’hui il n’est plus question de cela. Les éditeurs ne veulent plus se satisfaire de la renommée d’un titre, mais plus tôt et surtout, de la renommée d’une marque. Et pour cela, l’e-sport est un excellent levier. Outre ces enjeux vis-à-vis de l’entreprise développeur, aujourd’hui les plans d’avenir sont poussés encore plus loin. Depuis peu, un autre concept est à l’honneur : la réalité virtuelle. Il ne reste plus qu’a croiser les doigts, compte à l’appréhension du public.