Blackwood Seven bouleverse les pratiques des agences médias aux USA

10 mois fabien

Après l’annonce du rachat de Two Nil il y a quelques mois, Blackwood Seven envisage de donner une nouvelle image d’une agence média aux Etats-Unis. L’administrateur de cette petite boîte n’aura pas mis longtemps à dévoiler ses réelles intentions. Il y a quelque temps, Carl Erik Kjaersgaard avait en effet révélé vouloir s’imposer sur le marché américain. Un projet qu’il compte réaliser en mettant les collaborateurs et les clients de Two Nil à contribution.

BLackwood Seven, porteur de révolution ?

C’est en tout cas ce que laisse penser les déclarations de ce petit groupe d’origine danoise. Il faut dire que Blackwood Seven se démarque déjà par son mode de facturation. Les notes reçues par ses clients sont en effet établies sur la base des tarifs d’usage. Le calcul se base ainsi sur le SaaS, ce qui différencie le petit groupe des autres agences médias établies aux Etats-Unis. Alors que ces derniers prennent des pourcentages au niveau des investissements médias, Blackwood Seven défie ce qui est désormais la norme. La révolution transparente qu’ambitionne la société devrait apporter un brin de fraîcheur dans l’univers des agences médias. Pour atteindre cet objectif, la firme s’aiderait d’une intelligence artificielle qui servira avant tout à améliorer les campagnes effectuées aux USA.

Les annonceurs à l’honneur

Ce projet ne sera pas sans intérêt pour les annonceurs qui retrouveront leur statut privilégié. En effet, Blackwood Seven envisage de faciliter l’acquisition média. Le but de la manœuvre est simple, car elle prévoit de privilégier une activité OnLine. Pour les futurs annonceurs, les conditions sont idéales, car la grande majorité aura fait leurs armes à l’air du numérique. La résolution de Blackwood Seven devrait engendrer une collaboration avec les plateformes de référence pour faciliter le processus. Ainsi, Google, Facebook ou encore les grands spécialistes dans le domaine de la DPM seraient prochainement sollicités.